Article publié depuis Overblog

Publié le par bobby

 

Lil' Ed Williams (Guitare, Voix), Michaël Garrett (Guitare), Michaël Scharff (Basse), Peaches Staten (Voix), Ken Saydak (Claviers, Voix), Kelly Littleton (Batterie)

Né il y a plus de 100 ans, le blues ne pouvait se réduire à mourir des suites d’une pandémie. Le Chicago Blues Festival revient a Rodilhan pour sa 51ème édition avec la folie de Lil’Ed & The Blues Imperials, la passion de Ken Saydak et l’énergie de Peaches Staten!

Lil’Ed Williams, neveu du grand JB Hutto, fait bien plus que garder la flamme, il la nourrit, lui insuffle une vie et une exubérance jouissive ! Avec ou sans bottleneck, il délivre le Chicago blues le plus intense qui soit aujourd’hui, joyeux, sale, gras et prenant aux tripes. Accompagné depuis toujours par le même groupe des Blues Imperials, Lil’Ed est l’un des plus fidèles protégés de Bruce Iglauer pour lequel il a pondu une dizaine d’albums depuis 30 ans.

Au clavier : le grand Ken Saydak, natif de Chicago, initié tout jeune au sein de la communauté blues de la ville. Sous les couleurs de Delmark, l’autre label phare de la ville, il a publié trois albums sous son nom, il a également accompagné de nombreux musiciens en studio et sur scène parmi lesquels Lonnie Brooks, Mighty Joe Young ou .Johnny Winter

Peaches Staten, une autre amie de la tournée et l’une des chanteuses les plus dynamiques de la scène de la ville accompagnera la troupe, avec laquelle elle a l’habitude de jouer dans les clubs de la ville.

Avec la folie de Lil’Ed & The Blues Imperials, la passion de Ken Saydak et l’énergie de  Peaches Staten, il n y a aucun doute que cette 51ème édition ne soit pas un succès !


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article