PLAYLIST 04/01/08

Publié le par bobby

 

  pins-crb.jpg    undefined                                                                             

 

                              CROSSROADS

 

  undefined

1-Lurrie BELL- Turn to me                                                   

 

 

2-Nick MOSS- I’ll be straight with you                            

 

 

3-Adolphus BELL- Child support blues                            

 

 

4-Fiona BOYES- Rockabilly on the radio 
                         

 















www.yellowdogreords.com


Le maitre & l'élève pour le titre:

                   Blues before sunrise

 

5-Leroy CARR-                                                                             

  Hurry Down Sunshine

6-Anni PIPER-                                                                              

  Anni Piper - Texas Hold 'Em      Cartoon Anniwww.annipiper.com

 

7-The TOPPS- I’ve got a feeling                                            

 

 

8-P.JONES & D. KELLY- Nobody’s fault but mine        

 

 

9-Lightnin’ HOPKINS- Nothin’ but the blues                  

 

                                          Nothin' But The Blues

10-TEN YEARS AFTER- Feel it for me

                                            

                                  Ten Years After


      undefined             FLASH SUR 


Lightnin' Hopkins      Sam LIGHTNING HOPKINS

Sam Hopkins est né à Centerville au Texas de Abe et Frances "Sims" Hopkins en 1912. Après la mort de son père en 1915, sa famille (sa mère et ses cinq frères et sœurs) déménagent pour Leona. Il s'initie très jeune à la musique : à huit ans il confectionne sa première guitare avec une boîte de cigare et du grillage à poule pour les cordes et à dix ans, il commence à jouer avec son cousin, le chanteur de country blues Alger "Texas" Alexander et avec Blind Lemon Jefferson qui le pousse à continuer.

Au milieu des années 1930, un séjour à la prison de Houston, la Houston County Prison Farm, l'oblige à mettre de côté la musique. À sa sortie de prison, il retrouve Alexander et se remet à jouer avec lui dans les clubs de blues. En 1946, il est découvert par Lola Anne Cullum du label Aladdin Records de Los Angeles qui l'enregistre pour la première fois. Il est associé pour l'occasion avec un pianiste du nom de Wilson "Thunder" Smith et c'est à la suite de cette association que Sam Hopkins reçoit son surnom Lightnin' (en anglais thunder signifie « tonnerre » et lightning « éclair »). Katie May, la chanson qui sort de cette première séance d'enregistrement, devient rapidement un succès.

Le talent d'Hopkins impressionne le label si bien qu'il est de nouveau appelé pour une nouvelle séance d'enregistrement en 1947. Par la suite, Hopkins enregistre 43 autres fois pour Aladdin Records. Bien qu'il enregistre de façon prolifique entre 1946 et 1954, la plupart de ses enregistrements ne sortent pas de la communauté noire. Il lui faut attendre 1959 et sa rencontre avec le producteur Sam Chambers pour que sa musique devienne populaire auprès du public blanc. Hopkins se tourne alors vers une guitare acoustique et devient une célébrité lors du renouveau du folk blues des années 1960. À la fin de cette décennie, il fait l'ouverture de grands groupes de rock psychédélique comme le Grateful Dead et Jefferson Airplane. En 1968, il enregistre même un album accompagné par le groupe de rock les 13th Floor Elevators.

Au début des années 1970, son succès l'amène à faire une tournée en Europe où il joue pour la reine Élisabeth II. Après 1974, sa santé fragile le contraint à s'éloigner des studios d'enregistrement.

Lightnin' Hopkins meurt le 30 janvier 1982 d'un cancer de l'œsophage à Houston. Ses funérailles réunissent plus de 4 000 personnes dont de nombreux fans et musiciens.

extrait de fr.wikipedia.org

Publié dans crossroads

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article