PLAYLIST 15/02/08

Publié le par bobby

 undefined

                                              


                                           CROSSROADS
 

 

                  undefined

 

1- FLOYD LEE BAND- Empty                                                                               

  Band Photo 2

www.amoglarecords.com

2- Frank FROST/Sam CARR- Rock me baby                                      

 

 

3- MORIARTY- Motel                                                                           

 Gee Whiz But This is a Lonesome Town
www.naive.fr       www.moriartyland.com
 

 

4- Betty HARRIS- Tell it to the preacher man   
  


www.evidencemusic.com


L'élève & le maitre pour le titre:
                    C.C Rider                               

 

5-Ma RAINEY-                                                                          

 

 

6-Big Bill BROONZY-                                                                 

                    

                    

7- Baby Boy VARHAMA- Woman                                                              

 The Year Of The Blueswww.babyboyvarhama.com 

 

8- Mitch WOODS- Saturday night boogie woogie man                           

                   

 

9- Lou SIMON-  The worried woman blues                                          

  www.lousimon.com 

 

10- Eric BIBB-  The promised land                                                 

 
www.ericbibb.com       www.bluesweb.com
 

 

 flash sur:undefined   

 


Née Gertrude Pridgett le 26 Avril 1886 à Columbus, Georgie.

Si Bessie Smith était l' impératrice du Blues, Ma Rainey en fut l'incontestable Mère et la véritable première vedette du genre. elle commence vers 14 ans à monter sur les planches. Elle joue la comédie, danse et chante dans un spectacle itinérant de vaudeville. En 1902, elle entend dans le Missouri une étrange complainte égrenée par une jeune fille, qui la bouveverse et qu'elle s'empresse d'insrire à son répertoire. Devant l'accueil chaleureux que lui réserve le public, elle se spécialise de plus en plus dans ce type de chansons, qu'elle qualifie elle-même de blues. En 1904, elle se marie avec le danseur et comique William " Pa " Rainey avant de former ensemble le duo Pa & Ma Rainey. Elle figure ensuite dans les meilleurs spectacles de vaudeville, le cirque Tolliver, Les Rabbit Foot Minstrels où elle conseille la jeune Bessie Smith.

Ma Rainey semble avoir progressivement chanté les blues de fin de soirée dans ces divers shows, de façon si déchirante que son sobriquet de " Ma " devient " Mère du Blues ".

Femme corpulente, elle affiche une bouche sertie de dents en or, des doigts chargés de bagues et un cou de diamants. Champion Jack Dupree, qui était allé la voir dans son enfance, en dresse un portrait très vivace : "C'était vraiment une femme affreuse. Mais quand elle ouvrait la bouche, elle vous captivait aussitôt et vous faisait tout oublier. Elle savait comment chanter le blues et cela vous allait droit au cœur ".

Jusque vers 1930, la Rainey a été la véritable "Reine du Sud". Elle se produit alors dans les plus grandes salles, à Nashville, Pittsburgh, Birmingham... Elle se déplace avec un équipage fabuleux, de préférence vers le Sud où se trouve son vrai public, celui qui écarquille les yeux devant le faste de ses revues et pleure en l'entendant gémir ses blues réalistes.

Comme tant de consoeurs, elle ne résistera pas aux changements de modes et à la crise économique. Voyant qu'elle ne parvenait pas à retrouver sa popularité, Ma abandonne la scène et le studio pour se consacrer à la gestion des deux salles de spectacle qu'elle avait acheter à Colombus, tout en continuant à organiser ses revues itinérantes jusqu'en 1935.

Durant sa brève carrière discographique (1923-28), Ma Rainey a enregistré une centaine de titres, surtout des blues. Sa sincérité, sa voix profonde, son ton grave font la réussite de nombre de ses disques malgré des accompagnements aujourd'hui bien désuets. Elle s'est entourée de certains des meilleurs musiciens de l'époque et son influence sera au moins aussi importante que celle de Bessie Smith, notamment sur Memphis Minnie, Jimmie Rodgers, Tampa Red.

Morte le 22 Décembre 1939 à Columbus, Georgie.
 

 article extrait de www.adil-blues.com

Publié dans crossroads

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article