J.J. MILTEAU

Publié le par bobby

3flammes.jpgJean Jacques Milteau - Live, Hot n' Blue - par David le 10/02/2007 --- 15:58

Jean Jacques Milteau LIve, Hot, N' BlueJean Jacques Milteau
« Live, Hot N’Blue »

Universal Music – Janvier 2007

Jean Jacques Milteau nous revient avec le troisième album « live » de sa carrière. Accompagné de ses fidèles inséparables : Manu Galvin à la guitare et Benoît Sourisse au clavier, Jean Jacques Milteau pimente ses ambiances musicales, en créant l’originalité, la surprise et le spectacle, en auréolant son escorte, de musiciens américains.
Le curriculum vitæ de ces derniers est incroyable et vous vous souviendrez d’avoir déjà lu leurs noms sur quelques-unes des pochettes de vos albums adulés. Marck Mack à la batterie a corrodé ses baguettes avec James Cotton, Koko Taylor, Buddy Guy, Lonnie Brooks, Lucky Peterson, Bobby Rush,Otis Taylor, Billy Branch, Byther Smith, Al Green, pour les plus connus. Felton Crews, lui à la basse, a poli le bout de ses doigts avec Miles Davis, Junior Wells, Otis Rush… Andrew « Junior Boy » Jones, guitariste déjà illustre, a égayé les Blues de Freddie King, Johnny Taylor, Charlie Musselwhite…
Mais, j’aurais presque envie de dire : « gardons le meilleur pour la fin », avec la plus jolie des chanteuses et des voix Soul du moment. Demi Evans déjà présente sur le précédent album de Jean Jacques Milteau « Fragile », accomplit ici l’enrichissement vocal de ce live avec sa voix chaude, grave, légèrement granulée et voilée.
« Live, Hot’N Blue » représente tout l’éclectisme musical de Milteau, un patchwork de son talent qui s’exprime dans de beaux morceaux de Blues, de Boogie, de Soul et de Jazz.
Derrière chacune de ses reprises qui n’ont cessé d’inspirer le Maestro du « ruine babine », Jean Jacques Milteau nous surprend, encore et toujours par sa technicité mélodique et les envolées vertigineuses de ses phrasés. Le superbe medley de Ray Charles, qu’il nous fait don avec Demi Evans, monte crescendo vers l’euphorie. C’est dans ses plus beaux tubes instrumentaux, que les plus grandes vagues d’émotions ressurgissent. De quoi encore nous étonner, de la puissance et la magie d’un si petit instrument, qu’est l’harmonica.
Tous les musiciens sont portés à l’image d’icône par Jean Jacques Milteau, qui nous ferait oublier qu’il s’agit bien de son nom qui est calligraphié sur le « art work » de la pochette. Sans pingrerie, Jean Jacques Milteau sait s’effacer au second plan, pour confier sa place de leader à ses acolytes. C’est un réel groupe, unit et soudé, qui joue avec efficacité, virtuosité et feeling.
Ceux qui auront vu Jean Jacques Milteau en concert, avec cette armée de généraux du Blues, ne seront peut être pas surpris du niveau de la prestation, et acquerront l’objet du désir pour se remémorer des moments inoubliables. Les moins chanceux quant à eux bénéficieront de l’effet de surprise et de séduction.


Jean Jacques Milteau : harmonica
Demi Evans : chant
Manu Galvin : guitare, chant
Benoît Sourisse : clavier, orgue
Andrew « Junior Boy » Jones : guitare, chant
Felton Crews : basse
Marck Mack : batterie


David  www.peppermint-blues.fr

 

Publié dans crossroads

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article