BIG JACK JOHNSON RIP

Publié le par bobby

Communiqué de SOUL BAG:

Le 15 Mars 2011 :                                         

Big Jack Johnson

30/07/40 - 14/03/11xr-BigJackJohnson1.jpg

Depuis la fin de la semaine dernière, les nouvelles du chanteur et guitariste Big Jack Johnson étaient alarmistes et laissaient présager le pire, sa mort ayant même été annoncée une première fois ce week-end. On ne peut donc être surpris d’apprendre son décès cette fois officiel, survenu hier au matin du 14 mars 2011 dans un hôpital de Memphis (Tennessee). Il avait 70 ans et connaissait de sérieux problèmes de santé, mais son entourage est resté très discret jusqu’au bout à ce sujet. Né le 30 juillet 1940 à Lambert au Mississippi, le jeune Jack débute comme guitariste dans le groupe de son père vers l’âge de 13 ans. Outre la guitare et la mandoline dont il est un bon adepte, sa biographie révèle qu’il joue également de la basse et s’intéresse à la country, au point d’accompagner dans les années 1970 le chanteur Conway Twitty. Mais avant cela, en 1962, il rencontre l’harmoniciste Frank Frost et le batteur Sam Carr (qui n’est autre que le fils de Robert Nighhawk) et forme les Jelly Roll Kings, pour ce qui va devenir un des combos les plus intenses du Deep Blues. Si leur musique terrienne, un blues du Delta électrifié, rugueux et énergique, trouve tout son sens dans les clubs locaux, ils enregistrent peu et doivent attendre 1979 pour sortir leur premier album au titre évocateur, « Rockin’ The Juke Joint Down »… Le groupe se sépare en 1987 et Big Jack Johnson entame une carrière solo, signe pour le label Earwig et grave « The Oil Man », un titre qui est aussi son surnom en souvenir de son passé de camionneur pour une compagnie pétrolière ! Voix puissante, jeu de guitare original (B. B. King + Albert King + slide rageuse, le mélange est détonant !), et Big Jack Johnson s’installe parmi les meilleurs représentants du Delta Blues moderne au tournant des XXe et XXIe siècles, ce dont attestent de nombreuses nominations et récompenses. Il nous laisse au final neuf albums sous son nom, le dernier étant « Katrina » en 2009. Après Frank Frost en 1999 et Sam Carr en 2009, le dernier Jelly Roll King quitte donc notre Terre. Et si les trois se retrouvent, quel bazar ça va être là-haut !

 


Big Jack JOHNSON - Daddy, When Is Mama Comin Home?

Big Jack JOHNSON - The Oil Man Got Drunk-Rooster Blues Sessions

Big Jack JOHNSON - All The Way Back

Big Jack Johnson - Live In Chicago

Big Jack JOHNSON - The Oil Man

Big Jack Johnson & The Oilers - Roots Stew

Big Jack Johnson & The Oilers. We Got To Stop This Killin'

Big Jack Johnson (1940 - 2011) - The Memphis Barbecue Sessions

The Jelly Roll Kings -

img444.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article